Archive pour 'Lu sur le net'

SADI, seul espoir pour la reconquêtte de la souveraineté perdue.

Depuis le 22 janvier 2012, les attaques contre le Dr Said SADI  ont été très récurrentes. Ces derniers mois et à l’approche des législatives de 2012, on tente de lui faire payer ses positions intransigeantes.  Tentatives d’assassinats, atteintes à sa crédibilité et celle de sa famille, manipulation de l’opinion à travers des supports serviles  sont autant de moyens utilisés par le pouvoir et ses relais pour déstabiliser les rares patriotes qui demeurent debout et luttant pour une Algérie démocratique et sociale. La dernière en date consiste en l’envoi de message sur ma messagerie personnelle

A  Dadinio Canales

Je ne vous connais certainement pas puisque vous agissez sous  couvert de l’anonymat. N’étant pas de ceux  qui laissent passer des inepties du genre,  polluer les débats et surtout toucher à l’honneur de personnes intègres, vous m’offrez le plaisir de répondre dans la transparence la plus totale.

 Vous m’avez adressé un message sur ma messagerie personnel, disant ce qui suit :

« Dr saadi avec un agent du mossad!!!car bernad .h.lévy…est un agent israelien(catsa) et la part prise dans l’affaire lybienne nous le prouve a plus d’un titre!!!voila pourquoi SAADI doit démissioner(en plus de sa longitivité dictatoriarle du parti) sans oublier ses frasque,et discution avec Mr FORD l’ambassadeur americain a Alger…!pouquoi le RCD manque d’élite ou quoi????? il faut ce révéiiler et agire afin de redonné éspoire a la BASE qui n’y crois plus…pendant que les uns font de la contéstation contéstataire..les médiocres occupes les poste important…!et pour info je ne suis ni BARBOUZE ni quoi ..juste un citoyen modeste qui observe et sans aucune éttiquete politique,mais avec un patriotisme (peutétre sans bord)..cordialement »

Vous feignez de me mettre au courant que SADI est avec BHL,  qui serait un agent du Mossad et que ce dernier (BHL),  n’est autre qu’un agent israélien. Vous argumentez ceci,  par la part prise dans l’affaire libyenne. Ceci, à votre sens, serait suffisant pour réclamer sa démission. Mais ce que vous ne voulez pas dire et voir en même temps c’est que ce même BHL, à été sollicité par le pouvoir Algérien au moment ou il était infréquentable afin d’intercéder auprès des puissances étrangères dans l’optique de redorer son blason déjà terni. Par ailleurs, ce qui vous gêne le plus c’est que SADI ait pris une photo avec BHL. Tout le monde sait que dans  un  festival,  on ne peut s’empêcher de prendre des photos avec des personnes surtout si on est un homme public comme SADI.

SADI, seul espoir  pour la reconquêtte de la souveraineté perdue. dans Lu sur le net images2

Mais pourquoi vous n’avez pas marqué autant d’indignations quand  le chef d’Etat Algérien a non seulement immortalisé sa rencontre avec BHL mais avec son employeur EHUD Barak en sus, si on suit votre raisonnement.  SADI est président d’un parti politique, Bouteflika est chef d’Etat. Il engage ainsi toute la nation. Alors réclamez sa démission et je serais le premier à vous soutenir d’autant plus que la part de responsabilité qu’il a dans la misère Algérienne est connue de tous. Il a mis à genou un pays ; Il a hypothéqué l’avenir des générations futures ; Il a instauré un régionalisme qui nous mènera droit vers l’implosion de la nation.

 L’autre critique, récurrente ces derniers temps, consiste à dire pourquoi SADI demande une alternance au pouvoir, alors que lui-même est inamovible à la tête du RCD. Encore une fois, il utile de  précisez que les affaires d’un parti concerne les militants de ce dernier,  alors que les affaires du pays concerne tous les citoyens  algériens,  SADI inclus. Mais ce qu’on oubli toujours de dire c’est que ce SADI à hypothéqué sa vie, celle de sa famille, sa carrière pour un idéal démocratique que rare sont ceux,  qui aujourd’hui continuent encore d’assumer.  On peut reprocher au Dr SADI ce qu’on veut, mais on ne peut jamais remettre en cause, son honnêteté, sa crédibilité et surtout son amour débordant de la patrie. S’il voulait jouer  à l’opposant  versions : 1999-2012, cela fait longtemps qu’il aurait été au pouvoir. Mais que vaut un pouvoir sans la légitimité populaire ?

Vous reprochez au Dr SADI d’avoir rencontrer M. FORD  l’ambassadeur Américain. Ou est le mal quand un chef de parti rencontre un ambassadeur accrédité d’un pays tiers. Pourquoi  ça ne vous a pas dérangé de voir Belkhadem habiter les couloirs de l’ambassade d’Iran quand le pays était au point de basculer dans un Etat intégriste.

Vous vous demandez est ce que le RCD manque d’élite. Je suis désolé de vous décevoir. Le RCD regorge de compétences. Nous  comptons parmi nos rangs beaucoup  de militants à qui nous n’avons jamais promis d’offrir des privilèges, que nous n’avons pas recrutés  en contrepartie d’un logement ou de poste d’emploi. Nous offrons aux militants un espace de lutte qui privilégient les sentiers les plus dures mais les plus sures. Sur ce registre, SADI reste une icône des luttes démocratiques et nous en tirons une grande fierté. Nous sommes des militants du RCD, nous avons beaucoup de respect pour notre président. Notre attachement au RCD est viscéral et même si dans l’au delà il y a une vie politique on ne la conçoit que RCD. Dans l’histoire des peuples, il est reconnu qu’il arrive qu’un peuple enfante des génies tout les  50 ans. L’Algérie  a enfanté une lumière  qui a planifié la révolution et tout le monde aurait compris qu’il s’agit de ABANA  Ramdane. Le ciel nous a gratifié aussi d’un autre génie en la personne de Said SADI, qui reste le seul espoir  pour la reconquête de la souveraineté perdue.

Vous me conseillez de nous réveiller pour rendre espoir à la base. Je vous remercie de votre conseil mais la base ne vous a rien demandé. Vous reconnaissez de n’avoir aucune attache politique avec le RCD, alors de quoi vous vous mêlez.  La base RCD s’agrandit au fur et à mesure de la vulgarisation de notre combat et une base convaincue reste un atout sure contrairement à une base clientélisée.

Vous terminer par marquer votre patriotisme loin des barbouzeries habituelles. Je dois vous dire que le patriotisme ne se résume pas à des intentions mais à des faits. On se décrète pas patriote. Qu’elle a été votre position devant les 126 morts de Kabylie, les arrestations arbitraires de Chlef, de Berriane, Laghouat, Les dilapidations de deniers publics, la corruption et j’en passe. J’aurais aimé vous voir à l’œuvre et apprécier votre patriotisme débordant.

Dr Tahar BESBAS

Député RCD

17 Octobre 1961 : Les fils de chahids et les universitaires de Tizi Ouzou dénoncent la perversion

17 octobre 1961 / 17 octobre 2011

Un demi-siècle, après les ignobles assassinats des émigrés algériens en France, jetés par centaines à la Seine, MESSALI HADJ est réhabilité avec tambours et trompettes, par un Bouteflika finissant. 

Maurice PAPON peut ricaner dans sa tombe et DIDOUCHE Mourad qui avertissait « si nous venions à mourir, défendez nos mémoires », se sentira trahi. 

Des voix  s’élèvent, ici et là, dont celle de ABADOU, Président de l’ONM, pour rappeler que MESSALI est un traitre. Du côté de BENYOUNES dit Daniel, célèbre au FFS et soi-disant président de l’association des anciens membres de la glorieuse et puissante « Fédération de France », directement concerné par ce 17 octobre 1961, c’est honteusement le silence radio ! Pendre position, pour cette catégorie d’individus, c’est risquer de  perdre leurs nombreux privilèges octroyés par Boutef pour des missions précises : 

- N’a-t-il pas autorisé et entretenu le torchon de la « débauche de Kabylie » afin de polluer la région ? 

- N’a-t-il pas désigné BENYOUNES Amara membre de son directoire de campagne électorale à la dernière présidentielle ? 

- N’a-t-il pas, entre autre,  fait de BENYOUNES dit Daniel, un sénateur marionnette du tiers présidentiel ? 

Et en ce 17 octobre,  comme un bon nombre des fossoyeurs de l’Histoire de ce pays, ils se recueilleront certainement dans nos cimetières et monuments. Ils verseront même quelques larmes de crocodiles en disant sous cape : « les morts ont toujours tords ! ». La « débauche de Kabylie » de BENYOUNES Amara et du cadet Idir titrerait, à la une, en cette date souvenir : « PAPON, ce criminel ! » mais passeront sous silence la réhabilitation de MESSALI, l’autre acteur et  bourreau du carnage du 17 octobre, pour ne pas contredire et fâcher BOUTEF, leur  protecteur. 

Et oui, ce 17 octobre du souvenir, ils palabreront tous  avec  leur lâcheté, leurs compromissions, leur cupidité, leurs trahisons… 

Tous, ils oublieront que les messalistes, autant ou même plus que PAPON, étaient complètement impliqués dans les assassinats des centaines  d’émigrés. Ils ne diront rien parce que leur tuteur a  réhabilité MESSALI d’autorité. 

Fideles à leurs habitudes, ces charognards gardent toujours  le silence quand ils ne sont pas sifflés par leurs maitres et  la scandaleuse et révoltante attribution du « doctorat honoris causa », par des pseudos universitaires de Tizi Ouzou, au sinistre Ben Bella, assassin de Kabyles et détracteur de ABANE Ramdane, en est  une illustration.

A toute  cette faune de racaille qui n’évolue que dans la rapine, l’escroquerie, la trahison, la servitude,   les étudiants et les dignes fils de chahid  vous disent : «  Arrêtez de polluer nos espaces déjà nauséabonds.  Laissez-nous construire  un semblant de demain, loin de vos mensonges et de vos lâchetés ». 

« Taisez-vous !» 

SIGNATAIRES: -  Les étudiants de l’université  de Tizi Ouzou, héritiers de Mouloud MAMMERI et   d’AVRIL 80  et de ses valeurs ; 

-  Et  les dignes fils de chahid qui refusent la falsification de l’histoire et  qui se mobilisent pour défendre la mémoire de leurs parents. 

                                                                                  Tizi Ouzou le 17/10/2011

 

Le Nouveau Centre Montbard |
MARS Centrafrique |
Bling-bang-blog du 6 mai |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog-note de Catherine G...
| Blog "Ensemble, dynamisons ...
| EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN